L’écriture et son pouvoir libérateur

Share
introspection

Écris la plus triste histoire en utilisant que 4 mots.

Je suis tombée sur ce post en défilant sur instagram. J’allais commenter ”Ton mari te quitte” puisque c’est la chose la plus douloureuse que quelqu’un m’a dite jusque ici et c’est mon père qui a eu la lourde tâche de me l’annoncer puisque le mec, n’ayant pas eu le courage de le faire lui-même, a demandé à son père de faire le message au mien… du grand n’importe quoi!

Ça fait déjà un bon moment que cette histoire s’est passée et aujourd’hui je suis en paix avec ça, mais je sais qu’il y a probablement des gens qui vivent quelque chose de semblable en ce moment et c’est surtout pour ces personnes que j’écris ce post.

Je veux leur dire que peu importe ce qui leur arrive, même s’ils ont l’impression que c’est la fin du monde et qu’ils ne valent pas grand chose, c’est probablement pour leur bien. Rien arrive pour rien et tout ce qui doit arriver arrivera toujours. Faites confiance au processus, relevez-vous et avancez, même si vous ne savez pas où vous allez. Vous êtes une personne bien et il est important de vous en rappeler.

L’écriture

Moi ce qui m’a aidé à l’époque et qui m’aide depuis toujours c’est l’écriture. Je suis quelqu’un d’introverti et je communique mal quand je suis dans l’émotion. L’écriture me permet d’avoir un recul sur tout ça.

 

Comment et quoi écrire

Parfois ça sort en poésie, comme sur ce poème que j’ai écris en 2015. Surtout quand l’événement et la douleur qui l’accompagne sont récents, mais le plus souvent j’écris des lettres; des lettres à moi-même, comme si j’écrivais à un ami qui est entrain de vivre ma situation. Il y a des fois où je me parle dans le casque comme on dit et je me brasse un peu. D’autres fois je me culpabilise et je me dis que tout ça c’est ma faute, que je ne vaut rien, que je suis conne, naïve etc. J’ai essayé d’arrêter ça un moment donné, car je trouvais ça malsain, mais je me suis rendue compte que c’est nécéssaire… il faut que ça sorte pour ne pas que je porte ce poids sur moi…en moi. Il faut faire de l’espace à l’intérieure pour de nouvelles pensées, plus constructives, une fois l’orage passée.

livre de chevet, éveil spirituel, méditation, réflexion

Crédit : Jacynthe Bondu – Tous droits réservés

Ensuite je m’écris de nouveau quelques jours, semaines ou mois plus tard, quans je le sens. Je me dis que c’est bien d’assumer la responsabilité de ce qui m’est arrivé puisque c’est moi qui a laissé ça se produire, mais que je ne suis pas une mauvaise personne pour autant et que je devrais arrêter de me victimiser. Que ce n’est pas de la naïveté que de croire ce que les gens me disent, que c’est beau de croire en l’amour et en l’amitié et que j’espère que je n’arrêterai jamais d’y croire; je serais la grande perdante dans l’histoire.  Je me rassure et dis que je comprends ce que je vis, que j’ai le droit de réagir comme je veux, que je peux prendre le temps que je veux.

Je me rappelle ensuite mes qualités, certains bons coups que j’ai faits, les talents et les passions que j’ai, les projets que j’avais et que j’ai laissé de côté, qu’il serait peut-être temps d’y revenir. Je parle que mes enfants sont merveilleux et ma famille présente pour moi. Je réalise alors à quel point je suis chanceuse et que je devrais être reconnaissante pour ce que j’ai au lieu de focusser sur ce que je n’ai plus et ce que j’aurais voulu.

L’écriture, pour sortir le méchant sans faire de mal

Ce n’est pas scientifique comme méthode. Il n’est pas nécessaire de le faire de la même manière que moi et mon approche change selon l’événement, mais dans tous les cas, l’écriture aide beaucoup. Que ce soit au quotidien sans raison particulière ou dans un processus de deuil, de maladie, de rupture, etc, la tenue d’un journal aide réellement à extérioriser ce trop plein à l’intérieur de nous. Vous pouvez y écrire à quel point vous êtes en colère contre quelqu’un ou même contre vous-même et vous libérer, sans faire de mal à personne. Lorsqu’on est en colère nos paroles dépassent souvent nos pensées et on devient souvent très méchant pour blesser l’autre car on a été blessé soi-même. Il n’est pourtant pas nécéssaire de vous rabaisser autant, c’est surtout à vous que vous faites du tords dans ces moments.

journal intimeMême si ce n’est que quelques mots, phrases, dessins, griffonnages,l’important c’est de laisser tout ça sortir de vous. Le plus tôt possible est le mieux car les émotions et souvenirs sont frais. Avec le temps vous développerez votre propre technique d’écriture. Vous pourrez aussi mieux vous analyser, en relisant ce que vous écrivez et voir ce que vous aimeriez changer comme comportements chez vous, ce que vous ne voulez plus accepter comme situation dorénavant, apprendre à vous pardonner et enfin lâcher prise sur ce que vous ne contrôlez pas.

Et finalement…

Juste avant de cliquer sur Enter, pour publier mon commentaire sur ce fameux post Instagram, je me suis dit que c’était pas triste du tout puisque maintenant j’ai le droit d’être jolie, de parler à qui je veux, quand je veux. J’ai le droit de me maquiller et de mettre une robe quand je sors sans me sentir coupable et pas seulement le samedi soir pour le plaisir de Monsieur. Je peux sourire quand je croise quelqu’un au lieu de regarder le sol, je peux ajouter des gens sur facebook et instagram comme je veux. Grâce à son départ j’ai pu de nouveau être moi, celle que j’étais avant de le rencontrer.

Finalement mon commentaire, je l’ai effacé, j’ai souri et j’ai dit merci.

Et vous, vous vous servez de l’écriture?!

Est-ce que vous écrivez vous aussi déjà? N’hésitez pas à raconter votre rapport avec l’écriture et ce que ça vous apporte d’écrire en commentaire plus bas. Si vous écrivez vous savez comme moi à quel point c’est libérateur; ne souhaitez-vous pas ça à tout le monde?

Les autres, allez-y, écrivez puis libérez-vous vous aussi. Faites-vous ce cadeau en 2018, vous le valez bien.

Bonne Année 2018 à tous. Que l’amour et les énergies positives vous entourent.

 

Jacynthe Bondu

Si vous aimeriez avoir un accompagnement afin de commencer à tenir votre propre journal ou si vous avez de la difficulté sur votre route et que vous voulez quelqu’un pour faire un bout de chemin avec vous, pour vous guider sur cette route difficile, vous pouvez me contacter ici ou en message direct sur Instagram.