La douleur chronique c’est quoi

Share

En temps normal quand on se fait mal, le cerveau envoi un signal d’alarme à notre corps afin que celui-ci se protège d’un danger possible, c’est ce qu’on appelle la douleur aiguë. Lorsque la douleur aiguë persiste au-delà de 3 mois, certains diront 6 ou quand la douleur persiste au-delà de la période normale de guérison, la douleur aiguë, qui est un symptôme, se transforme en maladie… la douleur chronique.

Ce que l’on comprend maintenant de cette maladie et comment on se l’explique jusqu’à ce jour, c’est que le cerveau, qui a la faculté de se réorganisé par lui-même, l’a fait de manière négative; il a en quelque sorte enregistré le symptôme de la douleur aiguë et se la repasse à répétition… comme un vieux vinyle qui saute. Il persiste donc à nous envoyer ce fameux signal d’alarme, qui est faux, mais qui provoque l’apparition du symptôme… la douleur.

Si la douleur aiguë est un symptôme, la douleur chronique elle est une conséquence… une maladie du système nerveux central. Généralement cette maladie, survient après une blessure physique, en réaction post-opératoire ou tout simplement sans aucune raison apparente. Elle peut également et souvent être la conséquence de certaines maladies comme la fibromyalgie, différents types de cancer, l’arthrite, la neuropathie et la migraine pour ne nommer que ceux là, mais elle survient également suite à plusieurs autres maladies.

Douleur chronique persistante ou intermittente.

Les symptômes de la douleur chronique se manifestent différemment chez les personnes. On dit qu’une personne est atteinte de la douleur chronique persistante si les symptômes sont ressentis plus de 12 heures par jour. Quand les symptômes nous arrivent plutôt par crises de douleurs on parle alors de la douleur chronique intermittente.

Quand à la manifestation de la douleur, elle se ressent d’une multitude de façons par les personnes atteintes. Il peut s’agir de sensations de brûlure, des élancements, d’engourdissements ou picotements et/ou de raideurs, etc. Elle peut aussi bien se manifester chez un même sujet de manière brusque, soudaine et lancinante que s’installer progressivement.

Qui la douleur chronique affecte-t-elle au juste?

On estime de nos jour qu’entre 20% et 30% de la population est touchée directement par la douleur chronique. Elle affecte généralement plus de femmes que d’hommes; la migraine et la fibromyalgie touchant davantage les femmes que les hommes il est normal d’avoir un écart.

Ces gens sont affectés à différents degrés d’intensité allant de douleurs faibles à élevées voire même aiguës. Une même personne peut ressentir tous les différents niveaux d’intensité, dépendamment des jours ou des crises semble-t-il et ce sans que l’on comprenne encore pourquoi à ce jour.

La douleur chronique ne touche pas non plus que les personnes atteintes. Elle affecte la vie affective, sexuelle, familiale, professionnelle, sociale et économique des personnes atteintes et donc par le fait même affecte directement et indirectement aussi le quotidien de toutes les personnes qui partagent leur vie avec elles et ce, à tous les niveaux ce qui porterait à un pourcentage beaucoup plus élevé.